Votre bilan de compétences à CIFEP 

Réalisez votre bilan de compétences avec l'un de nos consultants 

CIFEP s’engage à conduire une prestation Bilan de Compétences : Personnalisée Individualisée Confidentielle 

A quoi sert le bilan de compétences ? 

Le Bilan de compétences permet de faire le point sur votre carrière et d’envisager de nouvelles perspectives professionnelles. 

Parmi les différentes motivations amenant à démarrer un bilan de compétences on retrouve notamment : Un souhait d’Evolution de poste Un projet de Reconversion Le maintien de son Employabilité La vérification et /ou structuration d’un projet professionnel Un projet de création d’entreprise L’adaptation à l’Evolution du marché de l’emploi,… 

Qui peut bénéficier d’un bilan de compétences ? 

Le bilan de compétences est ouvert à toute personne entrée dans la vie active et qui souhaite se faire accompagner pour faire un point de carrière et envisager son futur professionnel. 

Il peut donc concerner: 

- Les salariés du secteur privé (CDD/CDI/intérim) 
- Les salariés du secteur public 
- Les travailleurs indépendants 
- Les fonctionnaires 
- Les demandeurs d’emploi 

Les trois phases du bilan compétences 

1- La phase préliminaire 
Repréciser les objectifs du bilan et la méthodologie 
Confirmer l’accord du bénéficiaire et son engagement dans la démarche 
Communiquer les conditions dans lesquelles va se dérouler le bilan ainsi que la méthodologie ; les techniques et les outils utilisés 

2- La phase d’investigation 
Permettre au bénéficiaire de prendre conscience de ses intérêts, ses motivations et son profil de personnalité professionnelle Analyser son parcours professionnel au travers des choix, transitions, réussites et échecs,… 
Identifier les compétences, aptitudes et connaissances relevant du domaine professionnel et personnel Découvrir des secteurs, métiers, conditions d’exercice professionnel dans le but d’envisager un projet professionnel Déterminer les possibilités d’évolution professionnelle. 

3- La phase de conclusion 

Prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation Identifier les points d’appui favorisant la réalisation d’un ou de plusieurs projets professionnels et les besoins éventuels de formation complémentaire. 
Etablir un plan d’action plus ou moins détaillé permettant selon la précision du projet ou des projets retenus et les délais de mise en œuvre envisagés de connaître les différentes étapes et échéances pour pouvoir amorcer la mise en œuvre du ou des projets identifiés. 

A l’issue du bilan, une synthèse vous est remise reprenant les temps forts du bilan en lien avec les projets dégagés. 100% pris en charge ! 

Grâce à Moncompteformation, votre bilan de compétences est intégralement pris en charge. 

Il faut bien évidemment avoir du budget sur moncompteformation afin de pouvoir le faire financer dans son intégralité (on vous accompagne pour le savoir…). 

Si toutefois, vous n’avez aucun moyen de financer votre bilan de compétences, nous vous proposons de le payer en plusieurs fois. N’hésitez pas à contacter notre équipe au 04 80 81 98 30 afin de poser toutes vos questions. 

Le bilan de compétences a pour objectif de permettre à un salarié, un demandeur d’emploi ou un chef d’entreprise d’envisager une reconversion ou une mobilité professionnelle. Le bilan de compétences est une étape clef pour « se poser » et prendre le temps d’identifier ses centres d’intérêts et ses motivations, et analyser ses compétences personnelles et professionnelles. L’objectif final est de définir un projet professionnel (et personnel) ainsi qu’un plan d’actions permettant de le concrétiser. Cifep est un cabinet de coaching et de conseil, notre approche pragmatique et concrète vous accompagne dans votre évolution ou reconversion professionnelle.

Cadre règlementaire

BILAN DE COMPÉTENCES Cadre réglementaireArticlesL.6313-1, L.6313-10etR.6322-32àR.6322-50duCodeduTravail

Définition et objectif :

  • Un bilan de compétences doit permettre au bénéficiaire d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles ainsi que ses aptitudes et ses motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

Réglementation en vigueur :

  • Les bilans de compétences ont été institués par la loi du 31 décembre 1991 (R.6322-35).
  • Les dépenses engagées pour la réalisation de bilans de compétences peuvent être financées sur les fonds de la formation continue, dans des conditions définies par le Code du travail, mais aussi à titre personnel ou via le plan de développement des compétences.
  • La loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a apporté des modifications au cadre règlementaire existant : Article L6313-4 : – Ajout d’une durée légale maximum de 24h

 

Rappel des dispositions existantes sur la finalité du bilan, les exigences liées au consentement du bénéficiaire, à la transmission et propriété des résultats et les dispositions relatives au secret professionnel auxquelles sont soumis les prestataires de bilan de compétences.

Articles R6313-4 à R6313-7 code du travail :

  • Le bilan doit être réalisé par un prestataire spécialisé extérieur à l’entreprise, les bilans internes sont interdits ;
  • Le « prestataire » effectuant le bilan doit « conduire » les 3 phases du bilan, il ne peut sous-traiter ;
  • Il doit exister au sein de la structure, une « organisation identifiée » spécifiquement dédiée aux bilans si le prestataire exerce d’autres activités.
  • Les résultats du bilan sont la propriété du stagiaire, ils sont confidentiels.
  • Les documents sont détruits en fin de bilan (hors exceptions prévues)

Modalités Le bilan de compétences comprend les trois phases suivantes :

  1. Une phase préliminaire, qui a pour objet :
  • De confirmer l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche ;
  • De définir et d’analyser la nature de ses besoins ;
  • De l’informer des conditions de déroulement du bilan de compétences, ainsi que des méthodes et techniques mises en œuvre.
  1. Une phase d’investigation permettant au bénéficiaire :
  • D’analyser ses motivations et intérêts professionnels et personnels ;
  • D’identifier ses compétences et aptitudes professionnelles et personnelles et, le cas échéant, d’évaluer ses connaissances générales ;
  • De déterminer ses possibilités d’évolution professionnelle.
  • Un regard croisé sur le projet du salarié peut être mis en œuvre en fonction du déroulé et des besoins sur le projet.
  1. Une phase de conclusion qui, par la voie d’entretiens personnalisés, permettra au bénéficiaire :
  • De prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation ;
  • De recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d’un projet professionnel et, le cas échéant, d’un projet de formation ;
  • De prévoir les principales étapes de la mise en œuvre de ce projet.

Comme le prévoit la loi, un entretien de suivi est proposé six mois à un an après la fin du bilan de compétences.

Toute communication du dit document est subordonné à l’accord du salarié.